Index des huiles dont l'utilisation est abordée sur ce site (revenez régulièrement, la liste s'allonge au fur et à mesure des articles!)

 

Basilic (Oncidum basilicum)

Cyprès (Cupressus sempervirens)

Gingembre (Zingiber officinale)

Lavande (Lavandula officinalis)

Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum)

 


Ce blog a un but informatif uniquement. Les informations présentées sur ce blog ne peuvent en aucun cas remplacer un acte médical indispensable pour l’établissement d’un diagnostic. Pour tout usage des huiles essentielles dans un but thérapeutique, consultez un médecin. Les auteurs se dégagent de toute responsabilité quant à l’éventuel mauvais emploi des informations présentées.

Tolérance et toxicité :

Même si le choix d’huiles essentielles et de leur emploi ne présente qu’un minimum de risque et d’effets secondaires, on ne peut pas pour autant affirmer que la tolérance sera de 100%. En cas de réaction suspecte, il convient d’interrompre l’application. Peut-être que votre peau est allergique à une molécule aromatique ou qu’elle est irritée par la causticité d’une huile essentielle ou, encore, que votre tube digestif (en cas d’ingestion) ne supporte pas l’une ou l’autre de ces quintessences végétales.

Effets :

Ecouter votre corps pour comprendre la maladie est un devoir. Ecouter votre corps suite à quelque traitement que ce soit est aussi un devoir. L’aromathérapie scientifique n’est pas la panacée et ne convient pas obligatoirement à tous. Ainsi, les résultats peuvent être optimaux ou décevants. Ce n’est pas tant cette science qui doit être mise en doute en cas d’échec mais certainement la bonne compréhension de la maladie pour le meilleur des choix d’huiles essentielles.

Grossesse :

Utiliser les huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant en bas âge est tout à fait envisageable MAIS nécessite des précautions particulières. L’avis autorisé du thérapeute est incontournable.